Les étapes à suivre pour une promotion immobilière

Les étapes à suivre pour une promotion immobilière

05/10/2022 Non Par Linette Guertin

Depuis ces dernières décennies, la promotion immobilière est devenue un des moteurs de l’économie européens. Cependant, le développement et la réalisation d’un programme immobilier représentent un processus long et fastidieux où toute l’expertise du promoteur immobilier est requise.

En sa qualité de maître d’ouvrage, il va réunir autour de lui les différents corps de métiers nécessaires à la bonne marche du projet et en coordonner toutes les étapes afin de le mener à bien. Pour que vous aussi ayez un aperçu de la charge de travail qui attend, voici les étapes à suivre pour une promotion immobilière.

La prospection foncière

On entend par promoteurs immobiliers les entreprises, dont l’activité principale, est de réaliser des opérations immobilières (construction ou réhabilitation). Le site https://ream.lu/ soutient que les biens immobiliers issus de ces opérations sont destinés à être vendus à des acquéreurs qui utiliseront le bien ou qui le mettront en location afin de rester propriétaires.

La première étape à franchir est la recherche et l’évaluation du terrain à acquérir. Dans cette optique, le promoteur recherche les terrains disponibles pouvant accueillir un projet immobilier. Plusieurs critères entrent en ligne de compte dans le choix du terrain, entre autres l’emplacement, les infrastructures, les règles d’urbanisme, le contexte socio-économique.

Dans sa quête, le promoteur peut s’adresser aux propriétaires des terrains, aux agences immobilières qui agiront comme apporteurs d’affaires ou encore, pour les organismes publics, lancer des appels d’offres.

conception du projet

La conception du projet de promotion immobilière

Une fois des terrains potentiels identifiés, le professionnel doit passer par le montage de l’opération de promotion immobilière. À cette étape, il établit une étude du marché qui analyse les besoins inhérents à l’emplacement du projet : démographie, évolution du marché du logement, infrastructures de la ville, perspectives de développement…

Le promoteur effectue ensuite une étude de faisabilité dans laquelle il réunit les données techniques permettant de déterminer le nombre de logements faisables sur le terrain. Il faut garder en esprit que le but est d’en tirer un maximum de profit, en limitant les dépenses inutiles. Il fait alors intervenir un architecte afin de concevoir le bâtiment (selon le plan d’urbanisme défini par les collectivités) et en établir les plans.

Le financement du programme mis en place

Le promoteur va ensuite effectuer la demande de permis de construire auprès de la mairie. Cette dernière va ensuite procéder à une étude du dossier sur une période de 3 mois. Enfin, le permis sera affiché en mairie lors de son acceptation.

Une fois accordée, il est valable 3 ans, renouvelable 1 an à deux reprises, pour un total de 5 ans. Cette étape est nécessaire afin d’apporter une assurance pour les futurs investisseurs quand à la maturité du projet ? Un programme immobilier implique des besoins de financement conséquents pour subvenir aux premiers engagements et pour faire face aux aléas du projet.

Ces financements proviennent le plus souvent de 3 sources, à savoir : les fonds propres, les banques, et les ventes en l’état de futur achèvement (VEFA). Quand le promoteur a trouvé le financement et obtenu le permis de construire, il peut finaliser l’achat du terrain et commencer les travaux.